Auto-édité·Challenge littérature de l'imaginaire·Fantasy

Le cycle de Barcil, tome 1 : Orglin la primitive

Auteur : Jean-Marc DOPFFER

Édition : Auto-édité

Pages : 42

Au mois de Janvier, Jean-Marc Dopffer m’a contacté sur mon blog, pour me proposer de lire ses livres et d’en faire des chroniques. Dans son mail, il m’a donné les différents résumés de ses romans et l’adresse de son site pour aller voir les couvertures. J’ai tout de suite craqué sur ce premier tome du cycle de Barcil.

Résumé

« De tous temps, les royaumes s’érigent puis s’écroulent sous l’œil des Dieux et de la Mère, créatrice de toutes choses sur Barcil. Tissées afin de garantir l’harmonie du monde, les ficelles du destin de chaque mortel glissent dans ses mains. Ainsi l’Équilibre est perpétué, cohésion précaire entre les morts et les vivants, entre les puissances du monde et du cosmos. Retirée aux confins des royaumes jumeaux de Tigyl et de Derhil, la petite Orglin vit à l’écart de la civilisation. La demi-elfe ne connaît que sa forêt originelle… et l’amour que lui porte ses parents, égalé seulement par l’azur sans fond de la voûte céleste. Cependant les plans échafaudés par Yencil, le Dieu de la Guerre à l’ambition sans borne, n’oublient pas cette créature. Il l’a compris : dans ses veines coule la science du combat, héritée du passé sanglant de ses parents. Alors les rouages du monde entrent en action ; la guerre fratricide ébranlant les couronnes royales déversera ses atrocités dans ce havre oublié. Les Danseuses du Ciel sont envoyées sur Barcil avec pour mission d’accomplir ses desseins. Parviendront-elles à édifier Orglin comme l’une des leurs ? Orglin se montrera-t-elle digne du destin que Yencil lui a réservé ? »

Avis

J’aime beaucoup la couverture de cette femme ailée toute blanche. On y ressent beaucoup de combativité et de force.

Bon par contre j’avoue, lorsque j’ai dit oui pour le lire, je n’avais pas fait attention que c’est une nouvelle donc avec peu de pages. N’ayant pas l’habitude de ce genre de lecture, j’avais un peu peur de ne pas réussir à avoir le temps de me plonger dans ce nouveau monde. Mais si ! L’auteur rentre dans le vif du sujet tout de suite avec de belles descriptions. L’histoire se construit en cinq chapitres où l’on rencontre Orglin qui a toujours vécu en marge du monde, puisque ses parents sont des guerriers déserteurs, qui ont fui la folie humaine. Mais le Dieu de la guerre Yencil en a décidé autrement. Il a fait d’Orglin son « pion » pour refaçonner le monde.

J’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur. Les cinq chapitres ne se suivent pas dans le temps. Plusieurs années vont séparer certains des chapitres, mais on se repère très vite grâce aux détails de l’auteur. Je  me voyais très bien à la place d’Orglin, me sauvant ou me battant pour ma survie.

cli6b-homovampiris_fabienclavel

Publicités

3 commentaires sur “Le cycle de Barcil, tome 1 : Orglin la primitive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s